Comment réagir suite aux attentats du 13 novembre 2015 ?

Publié le . Publié dans Encouragements

Après l’attentat de Charlie Hebdo, des terroristes ont encore frappé.
Cette fois-ci, en plein cœur de Paris avec 130 morts et plus de 250 blessés. Un drame qui sera loin d’être oublié. Cela a provoqué une onde de choc sur tout l’hexagone, voire au-delà.

Que pouvons-nous dire après cette horreur ?

Ne nous arrêtons pas de vivre à cause de la haine et la méchanceté des hommes.

Nous savons que la vie reprend ses droits. Certes, notre nature humaine va s’inquiéter à présent de ce qui pourrait se passer lorsque nous mettons les pieds dehors. En reprenant l’historique des pauvres victimes tuées dans deux restaurants et dans une salle de spectacle, ils n’avaient jamais envisagé qu’ils ne seraient plus de ce monde. Nous avons des membres de la famille ou des amis qui ont été touchés au premier chef, car un des leurs fut soit dans un de ces restaurants ou dans cette salle de spectacle.

Pouvons-nous aujourd’hui  circuler dans nos rues sans penser au danger du terrorisme ?

Bien sûr, que nous y pensons tous !

Pour cela, nous pouvons nous encourager mutuellement en disant que pour vivre, il faut de l’espoir. La tendance serait de voir tout en noir, alors qu’il faut absolument espérer. C’est pourquoi, notre espérance est de regarder non pas aux circonstances qui provoque chez nous de l’inquiétude, mais de regarder à celui qui nous donne l’espoir qu’un jour tout se rétablira dans notre monde. Celui qui seul peut être la solution aux problèmes de l’humanité est Jésus-Christ. Certains diront, vous croyez ! 

Oui, tout chrétien digne de ce nom espère en LUI car il reviendra sur terre pour rétablir toute chose. On a cette confiance d’un monde où la justice et la paix règnera. En attendant ce jour, nous avons une responsabilité d’être des témoins de l’amour de Dieu dans ce bas monde. Notre arme c’est notre vie qui se donne aux autres, qui encourage, qui cherche ce qui plaît à Dieu et à Jésus-Christ.

On a un texte tiré de la Bible qui est un remède pour l’homme et qui est le suivant :

« La crainte n'est pas dans l'amour, mais l'amour parfait bannit la crainte; car la crainte suppose un châtiment, et celui qui craint n'est pas parfait dans l'amour. Pour nous, nous l'aimons, parce qu'il nous a aimés le premier.… ».

Oui, Jésus-Christ nous aime d’un profond amour et nous vivons en lui qui effectivement nous communique par son Esprit cet amour qui nous aide à aimer notre prochain. Cela n’enlève en rien le désir de justice. Nous sommes pour que la justice humaine s’exerce dans le respect des lois et  pour le respect d’autrui.

Continuons donc à vivre et à ne pas désespérer de la vie.

Je vous encourage à chercher Celui qui procure la foi et qui nous communique l’amour et  l’espérance à savoir Jésus-Christ qui nous aime.

Mekki Drihem.

Imprimer