De la mort à la vie

J'ai grandi dans une famille dont les parents étaient chrétiens. Petite, j'allais avec mes parents à l'église et j'aimais bien la louange. Mais lorsque j'ai grandi, mes parents m'ont laissé le choix d'aller ou non à l'église. J'ai renoncé à y aller, mes amis n'aimaient pas aller à l'église et je voulais être comme eux. Je me disais que j'avais toute une vie devant moi et que j'avais le temps de revenir à Dieu plus tard. Je me suis donc beaucoup éloignée de Dieu et je savais que tout ce que je faisais était mal devant Dieu. J'essayais de me cacher de Lui, de ne pas y penser.

Dieu a essayé à plusieurs reprises de me ramener à Lui, par différents moyens. Il a permis que je traverse des moments très difficiles pour que je Le cherche : maladie et décès dans la famille, des souffrance personnelles , etc. Un jour, je me suis retrouvée devant la mort. C'était tellement près et j'avais peur, très peur ! Je n'ai jamais eu aussi peur de toute ma vie ! J'avais peur car je ne voulais pas mourir avant de me réconcilier avec Dieu. Je savais que j'avais besoin d'être sauvée pour aller au paradis. Mais je ne l'étais pas. J'ai aussi compris alors combien j'aimais la vie, combien je voulais encore vivre, mais vivre d'une autre manière, je ne voulais plus gâcher ma vie. Je voulais juste une chance. J'ai pensé aux personnes que j'aimais mais elles n'étaient pas là pour me sauver. Après, j'ai crié à Dieu qu'Il ne me laisse pas mourir. Et Dieu m'a entendu. Il m'a donné encore une chance !

Quelque temps après, une fois que j'étais en sécurité, je me suis révoltée contre Dieu. Je ne comprenais pas pourquoi Il a permis de telles choses dans ma vie car je n'avais rien fait de mal. Certes, je n'avais pas tué ou fait quelque chose de grave, mais je n'avais pas fait le bien non plus. J'ai vite oublié que pendant ce soir où j'ai eu cette rencontre avec la mort, je voulais encore une chance pour suivre Dieu. J'étais fâchée contre Lui. Je Lui reprochais qu'Il n'avait pas pris soin de moi dans différentes circonstances et qu'Il avait permis que je fasse de mauvais choix dans ma vie. J'avais oublié à quel point Dieu nous aimait : Il ne nous oblige pas à Le suivre, Il nous laisse faire notre choix mais nous subissons les conséquences de nos choix.

Un soir, mon père me proposa d'aller à l'église. Cela faisait longtemps que je n'étais plus allée à l'église, la question de mon père me paraissait bizarre. Mais je n'osais pas lui refuser sa proposition. Je savais que si je refusais, je l'aurais attristé. Alors j’y suis allée.

Ce soir-là a été le jour que Dieu a choisi pour m’interpeller. En fait, c’était une soirée d’évangélisation, ce type de culte dont je connaissais bien le message... Dieu a choisi ce soir-là pour me nommer Son enfant. Le pasteur invité parlait du sacrifice de Jésus Christ. Je me rappelle encore des paroles que Jésus a mis dans la bouche de ce pasteur ce soir-là : « Tu ne comprends vraiment pas que c’est pour toi que j’ai accepté d’être cloué ? Je suis mort pour que tu aies la vie éternelle ; je sais que tu as beaucoup souffert mais pense à Moi, j'ai beaucoup souffert sur la croix pour toi, j'ai pris tés péchés sur Moi» … J'ai compris que Jésus avait souffert pour moi et qu'Il avait pris mes souffrances sur Lui alors qu'Il était innocent. J'ai compris qu'Il avait permis que je souffre autant pour que je comprenne Sa souffrance pour moi, pour que je comprenne le prix qu'Il avait payé pour moi ! J'ai alors donné ma vie à Jésus Christ. J'étais tellement joyeuse ! Je me sentais à nouveau pure, libre, vivante !

Par la suite, j’ai recommencé à lire la Bible, à aller à l'église, à prier et à chanter ! Jésus m'a guéri de mes peurs, de mon passé et m'a donné la vie.
Ma vie a été bouleversée !

La Bible est la lettre de Dieu pour chaque être humain où il y est inscrit le plan parfait et l'amour que Dieu a pour chacun d'entre nous. A tous ceux qui ont envie de Le connaitre, Il se laisse découvrir à travers la Bible :

« Cherchez l'Éternel tandis qu'on Le trouve; invoquez-Le pendant qu'Il est proche. » (Esaïe 55:6)

Imprimer E-mail

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Citations du moment

  • Car je connais les projets que j'ai formés sur vous, dit l'Eternel, projets de paix et non de malheur, afin de vous donner un avenir et de l'espérance.

    Jérémie 29:11

  • L'Éternel est bon, Il est un refuge au jour de la détresse ; Il connaît ceux qui se confient en lui.

    Nahum 1:7

  • Celui qui se confie dans
    ses richesses tombera,mais les
    justes verdiront comme le feuillage.
    Proverbes 11:28
  • Une réponse douce calme la fureur, Mais une parole dure excite la colère.

    Proverbes 15:1

  • Mais il était blessé pour nos péchés,
    Brisé pour nos iniquités ; Le châtiment
    qui nous donne la paix est tombé sur
    lui, et c'est par ses meurtrissures que
    nous sommes guéris.
    Esaïe 53:5
  • Quand les montagnes s'éloigneraient, Quand les collines chancelleraient, Mon amour ne s'éloignera point de toi, Et mon alliance de paix ne chancellera point, Dit l'Éternel, qui a compassion de toi.

    Esaïe 54:10

  • Sentez et voyez combien l'Éternel est bon ! Heureux l'homme qui cherche en lui son refuge !

    Psaumes 34:8

  • Vous me chercherez, et vous me trouverez, si vous me cherchez de tout votre coeur.

    Jérémie 29:13

  • Car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle.

    Jean 3:16

  • Or la foi est une ferme assurance des choses qu'on espère, une démonstration de celles qu'on ne voit pas.

    Hébreux 1:11

  • Heureux l'homme qui supporte
    patiemment la tentation ;car, après
    avoir été éprouvé, il recevra la
    couronne de vie, que le Seigneur a
    promise à ceux qui l'aiment.
    Jacques 1:12

Nos coordonnées

logo

 33 bis rue Jean Moulin
70000 VESOUL

 03 63 37 00 52
contact@eglisebaptiste-vesoul.fr 

Réseaux sociaux

FacebookMySpaceTwitterDeliciousGoogle BookmarksLinkedinRSS FeedPinterest